La CGSP

La Centrale Générale des Services Publics (CGSP), créée le 19 août 1945, est une centrale syndicale faisant partie de la FGTB qui affilie toutes les catégories de personnel qui travaillent dans le secteur public et assimilé.

La CGSP Bruxelles participe à la mise en place d’une société plus juste, plus solidaire et plus fraternelle.

Notre syndicat :

  • prône des services publics forts car ils sont indispensables pour assurer un traitement équitable des citoyens. Ils constituent une voie essentielle de redistribution des richesses;
  • s’oppose à la libéralisation et à la privatisation des services publics, particulièrement pour les biens collectifs comme l’eau et l’énergie;
  • rejette la financiarisation de l’économie qui provoque les crises et conduit aux inégalités;
  • s’inscrit dans une dynamique de coopération syndicale européenne et internationale;
  • est ouverte à toutes et tous. Une seule exception à ce principe de tolérance : il n’est pas possible d’être affilié à la CGSP Bruxelles en étant membre ou sympathisant d’un mouvement d’extrême droite;
  • défend une conception des rapports sociaux et de travail où l’humain et l’intérêt collectif sont les motivations centrales.

Vous trouverez plus d’info dans la brochure d’accueil de la CGSP: brochure Syndique-toi

Lire la déclaration de principe de la CGSP

La CGSP fait partie de la Fédération générale des travailleurs de Belgique, la FGTB.

logo_cgsp

La Déclaration de principes de la FGTB (qui s’inspire de la Charte de Quaregnon)  quant à elle est le texte fondateur de notre syndicat, écrite en 1945, et reste aujourd’hui encore d’actualité; vous pouvez la lire en pages 7 et 8 des statuts de la FGTB

En tant que syndicat socialiste, la FGTB défend un projet de société juste et égalitaire.
Depuis sa création, il y a plus d’un siècle, nous poursuivons un objectif majeur : développer une société où règne la justice sociale.

Pour nous, la démocratie politique doit être complétée par une démocratie économique et sociale. Nous agissons dans ce sens à partir de la base qui est la nôtre : les travailleurs, les allocataires sociaux et les travailleurs sans emploi.

Nous voulons avancer sur la voie d’une réforme radicale de la société tout en travaillant à la réalisation des revendications immédiates des travailleurs.